[{"type":"google","family":"Montserrat","used":true},"Poppins","Peachy-keen-jf","Roboto","Hwt-star-ornaments"]

Nicolas Wahlen déjà en piste pour les jeux équestres mondiaux, Normandie 2014.

 

L’expérience de Compiègne se déplace au Mont saint Michel.

Chargé d’organiser l’endurance lors des jeux mondiaux qui se dérouleront à partir du 23 août au 7 septembre 2014 en Normandie, Nicolas Wahlen vient de faire sa répétition sous l’œil de la fédération internationale. Voilà une belle consécration pour qui a fait de la forêt de Compiègne un des rendez-vous les plus prisés des cavaliers d’endurance avec ses associations jump60 et Compiègne endurance. Ils ont aussi fait leurs preuves en mettant sur pied le championnat du monde d’endurance en 2000 et poursuivent sur leur lancée.

Nicolas Wahlen travaille sous la houlette de Laurent Cellier, directeur des sports au sein du comité d’organisation des jeux équestres mondiaux. Pour l’endurance, le décor est somptueux avec le mont Saint Michel en toile de fond, les plages immenses et les marais du bord de mer. De quoi émerveiller des concurrents qui viendront du monde entier. Le site de Sartilly n’a jamais accueilli une course aussi importante, soit 160km sur cinq boucles qui doivent être facilement accessibles aux coéquipiers et aussi au public.
Mais pas question de dévoiler trop tôt le parcours, qui peut être remodelé au dernier moment en fonction du sol et des intempéries. « Quinze jours avant la météo et l’état des terrains guideront nos choix, le parcours sera très technique avec beaucoup de changements de direction. » 
En attendant, des centaines de bénévoles sont recrutés pour l’aventure.
La répétition qui a eu lieu mi août s’est déroulée avec des cavaliers de renom, venus en repérage sur 130km. « Elle a fait l’affaire car les couples sont pratiquement tous rentrés dans le temps, il n’y a pas eu de blessure. C’était une bonne épreuve pour tester ce qu’on cherche : une compétition lisible pour le public, crédible et respectueuse de l’environnement, » précise Nicolas Wahlen. Et déjà les cavaliers sont ravis de l’enthousiasme manifesté par la population sur leur passage ...
L’an prochain on attend un millier de chevaux et de cavaliers venus de 60 nations, 1500 journalistes et 500 000 spectateurs ... Tout le monde est à l’honneur : dressage, complet, endurance, reining, paradressage, saut d’obstacle, voltige, attelage. Les compétitions ont lieu sur plusieurs sites à Caen et alentour, au haras du Pin, au mont Saint-Michel, des démonstrations de polo, horseball et des spectacles sont annoncés au haras de Saint-lô, à Caen, Deauville ... 
Réservez vos dates ...