[{"type":"google","family":"Montserrat","used":true},"Poppins","Peachy-keen-jf","Roboto","Hwt-star-ornaments"]

Les écuries Van Crayelynghe au top, Si Papa n’est pas là, ce n’est pas grave, Alice arrive !

1e victoire en GP à 135 pour Alice Van Crayelynghe et ce n’est pas tout …

15 ans et des podiums à Paris, lors du cso organisé par les cadets de la Garde républicaine, du 18 au 20 juin.

Franck Van Crayelynghe a installé ses écuries à Corbie (Somme) il y a huit ans et c’est une affaire qui tourne rond car il ne cesse de les agrandir pour répondre à la demande. Bien conçues, proches d’Amiens mais bien au calme en rase campagne, l’écurie de compétition se double d’une écurie de propriétaires, d’un centre d’enseignement et d’une pension, dans un esprit très pro et convivial.

 

Franck participe au grand national en compagnie de Thomas Ponthieu des Ecuries de Courcelles à Fonsommes (Aisne). Tout va bien ? Non, il se blesse la semaine dernière. Coup d’audace ou coup de folie, sa fille Alice, 15 ans, monte ses chevaux au pied levé.

On est au concours de saut de la Garde républicaine à Paris. Alice est engagée avec ses deux juments, Ipsy et Utopia de la Logerie. Dans l’épreuve de vitesse à 110, elle monte Neptune d’Ysieux, jument qu’une propriétaire lui a confiée, qui lui offre la victoire et elle se classe 2e avec Utopia. Le lendemain, elle réédite la performance avec Neptune …

Avec les chevaux de papa, c’est une autre paire de manche. On monte d’un cran. Et pourtant, Alice gagne le grand prix en 135 avec Quito du Vilpion, un fils de Diamant de Semilly et d’Hermine du Château.
Or, c’est la première fois qu’elle monte ce cheval. Premier passage sans accroc. Elle se sélectionne pour le barrage où elle part en tête. C’est toujours compliqué. Mais pas de soucis. Elle réalise encore un parcours sans faute avec un beau chrono … qui n’a pas été égalé. Victore !

Alice monte depuis toute petite et elle est entraînée par son père. Elle court en Am1 et Am élite et commence à se mesurer aux pros 2. Si elle est à cheval tous les jours, cela ne l’empêche pas de préparer au lycée sainte Colette de Corbie un bac sciences et techniques de l’agronomie et du vivant ; elle est actuellement en seconde.