[{"type":"google","family":"Montserrat","used":true},"Poppins","Peachy-keen-jf","Roboto","Hwt-star-ornaments"]

Sabine Locquet, une vétéran en or !

Originaire du Touquet, Sabine Locquet, 55 ans, a décroché la semaine dernière son deuxième titre de championne de France en deux ans. La cavalière, qui travaille dans le domaine de la santé, était en effet montée sur la plus haute marche du podium en 2014, dans la catégorie vétéran amateur 1

Suite à cette belle performance avec son bon Nono de Lisi, elle nous avait alors confié qu’elle souhaitait franchir le cap des épreuves 125/130. “En 2015, mon mari m’a fait cadeau d’un cheval : Vip van de Centaur, indique Sabine. Et franchement, ça a plutôt très mal commencé ! C’est simple, j’ai failli tout simplement jeter l’éponge. Je ne parvenais pas à m’entendre avec Vip, qui est pourtant une excellente monture”. Plutôt que d’abandonner, Sabine Locquet décide alors de s’entourer. Stéphanie Dumartin pour les conseils à l’obstacle, Catherine Brillard pour le coaching sur le plat. “Toutes les semaines, j’emmenais Vip en van du côté de Hesdin, là où est installée Catherine”, se remémore la cavalière. Son enseignante lui fait alors reprendre certaines bases et modifie légèrement sa position. “Ce n’est pas évident quand on a pris de mauvaises habitudes au fur et à mesure des années !” Mais Sabine Locquet persévère et entame la saison 2015 de manière assez irrégulière. Au début de l’été, ses résultats s’améliorent. Lorsqu’il faut engager le championnat vétéran à Sandillon, elle décide d’opter pour la catégorie élite, la plus difficile de ces championnats. “Je me suis dit que c’était mon objectif de départ et que je ferais de mon mieux. Je ne me suis pas mise de pression et je n’étais absolument pas dans l’optique de faire un résultat”. A Sandillon, c’est Nicolas Duhamel, en l’absence de Stéphanie Dumartin, qui suit la cavalière. Le premier jour, après la chasse, elle termine 3e du provisoire, sans prendre trop de risques. Son parcours sans pénalité du lendemain la place à la première place. Sabine réitère la performance dans la première manche de la finale. “J’avais un peu plus d’une barre d’avance et il restait une manche à courir”. Dans la dernière manche, elle commet une faute sur l’avant dernier obstacle mais reste concentrée. Elle termine finalement sur la plus haute marche du podium, une victoire complètement inespérée pour la Touquettoise et qui vient récompenser des mois de travail. “Si je peux donner un conseil à ceux qui traversent des difficultés, c’est vraiment de savoir reconnaître ses faiblesses, de les accepter et de travailler dessus. Il n’en ressort que du positif”. Prochaines échéances pour Sabine et Vip : Canteleu, en Normandie, pour le CSI Amateurs, et l’Espagne, sur une tournée à Oliva “pour encore progresser”. Car, avant les résultats, l’objectif de la cavalière est de gagner encore plus de complicité avec son cheval.