[{"type":"google","family":"Montserrat","used":true},"Poppins","Peachy-keen-jf","Roboto","Hwt-star-ornaments"]

Polo : Les Opens de France : sommet de la saison française à la rentrée

3 au 18 septembre 2016
La première partie de la saison au Polo Club du domaine de Chantilly est achevée, avec notamment la bien-nommée « Coupe des Infatigables » ! La parenthèse du mois d’août ne sera pas pour autant une période de repos pour tout le monde puisqu’une grande partie des équipes se retrouvera à Deauville en attendant l’événement de l’année du Polo de Chantilly, les Opens de France mixte et dames à partir du 3 septembre.

Trois semaines de compétitions pour les hommes, une pour les femmes pour les deux titres les plus prestigieux de la saison cantilienne.
L’Open de France mixte présenté par Paprec (16 goals) a vu le jour avec ce siècle. Il s’agit du plus important tournoi se jouant en Europe à cette époque. Six équipes seront aux prises pour un tournoi à feuilletons s’étalant sur trois semaines. Quatre d’entre elles ont déjà confirmé leurs engagements dont la formation 100% française de Sainte-Mesme (avec le n°1 français et handicap 6 Brieuc Rigaux) ainsi que deux anciens vainqueurs de l’épreuve, la formation suisse Marquard Media (tenante du titre avec le handicap 7 et talentueux Argentin Martin Aguerre Jr.), et Mochi Chic (équipe basée à Chantilly avec notamment un autre h7 argentin, le puissant Dario Musso et le Français h5 Pierre Henri Ngoumou). Le club a également reçu l’engagement d’une équipe anglaise, EFG Bank Aravali de Karan Thapar, menée par le handicap 7 et joueur de l’équipe d’Angleterre, Max Charlton aux côtés du Chilien, h7 également, et un habitué de l’Open d’Argentine auquel il participe régulièrement.
Les matchs de l’Open de France Paprec sont toujours palpitants, rapides, généralement âprement disputés (beaucoup de rencontres se sont terminées par un petit goal d’écart l’an dernier, parfois lors d’une prolongation). Des matchs à apprécier en semaine, en fin de journée lors des magnifiques couchers de soleil d’Apremont, où seuls les autres joueurs et les petiseros sont spectateurs Des matchs à vivre également le week-end, avec plus d’agitation, lorsqu’ils sont commentés pour une plus grande compréhension par un public moins averti. Le jour de finale est une grande fête autour du terrain d’honneur.
Le polo féminin : un « nouveau » sport à découvrir absolument.
Il y cinq ans, le tournoi phare du polo français a vu naître une petite sœur : l’Open de France féminin, réservé comme son nom l’indique, aux seules joueuses, de plus en plus nombreuses à travers la planète. Un polo plus calme et plus élégant, mais pas moins compétitif. En 2016, le niveau du tournoi monte d’un niveau et passe à 16 goals (en handicaps féminin) faisant de ce tournoi la compétition du niveau mondial le plus élevé hors d’Argentine. Quatre équipes ont également déjà fait connaître leur intention de décrocher ce titre français dont une très forte formation allemande autour de la handicap 8 (féminine) Hazel Jackson et deux équipes françaises autour de celle qui fut longtemps la meilleure joueuse du monde en polo mixte Caroline Anier (handicap 6 et récente gagnante de l’Open de Paris dames). Autre engagement intéressant, celle de l’équipe des Babades, basée en Angleterre, Huntington House/Apes Hill, avec notamment la handicap Tamara Fox 7, la sœur de Nina Clarkin (h10), qui envisage également de participer au prestigieux Open de Chantilly en 2017, empêchée cette année par un heureux événement. Le polo féminin : un sport différent à découvrir à tout prix ! (à partir du 13 septembre, finale le 18 en ouverture de la finale de l’Open de France mixte).
Un spectacle, une sortie d’oxygène et une petite Argentine
Pour le public, le polo est un moment glamour, un moment magique dans un cadre de verdure enchanteur autour de la Ferme d’Apremont. En semaine, en général au crépuscule, c’est un instant privilégié et calme en bord de terrain, mais « chaud » sur la piste. Le week-end, les matchs sont commentés ce qui en facilite la compréhension du sport, mais les spectateurs se verront remettre un programme également où sont expliquées les règles essentielles qui ont été clairement simplifiées cette année : un match de polo n’est finalement pas plus compliqué à suivre qu’un match de tennis ! Les spectateurs non avertis seront fascinés par la vitesse du jeu, l’agilité des chevaux et l’adresse des cavaliers. Les aires autour du terrain sont accessibles à tous, gratuitement, et il y est même possible d’y organiser ses pique-niques. L’Open de France est le meilleur contexte pour découvrir ce sport passionnant.