[{"type":"google","family":"Montserrat","used":true},"Poppins","Peachy-keen-jf","Roboto","Hwt-star-ornaments"]

CSI3* d’Hardelot : une mécanique bien huilée

260 chevaux, 12 nations, quatre journées de compétition, 13 épreuves dont trois comptant pour le classement mondial des meilleurs cavaliers de saut d’obstacles… Les Internationaux d’Hardelot, 1 et 3*, démarrent ce jeudi 31 mars, pour leur 16e édition. Parmi les Français engagés sur ce concours, Roger-Yves Bost, Jérôme Hurel, Julien Epaillard ou encore Aymeric de Ponnat.

« Nous avons un peu moins de cavaliers tricolores que d’habitude, mentionne Gilles Brousse, président de l’association organisatrice de l’événement. Beaucoup d’entre eux sont partis à Cagnes-sur-Mer, à l’occasion d’un 2*. En revanche, les étrangers ont répondu présents ! » Parmi eux, le vainqueur du Grand Prix 2015, le Néerlandais Willem Greve, les bons Britanniques Michael Whitaker, Laura Renwick ou Guy Williams, et le champion olympique belge Jos Lansink. Du beau monde sera ainsi au départ du Grand Prix, épreuve phare qui se tiendra dimanche à 13h30. « Les deux qualificatives se dérouleront quant à elles vendredi et samedi vers 15h30 », précise Gilles Brousse. La piste en herbe hardelotoise, dont la qualité fait l’unanimité, est particulièrement appréciée des cavaliers : certains y préparent le CSI5* de la Baule, qui se tient quelques semaines plus tard dans la saison. L’entrée sur site est gratuite, comme d’habitude. « Cette année, nous avons le plaisir d’accueillir un grand nombre d’exposants et des artistes peintres renommés, qui réaliseront des travaux sur place », termine Gilles Brousse, en pleine préparation de l’événement en début de semaine. Alors rendez-vous dès jeudi pour quatre journées de compétition et dimanche pour découvrir quel couple parviendra à inscrire son nom à la liste des vainqueurs du Grand Prix des Internationaux d’Hardelot ! Sylvia FLAHAUT

Voir en ligne : http://www.jumping-hardelot.fr