[{"type":"google","family":"Montserrat","used":true},"Poppins","Peachy-keen-jf","Roboto","Hwt-star-ornaments"]

Haute couture. Voyages parmi les beaux cuirs....

Haute couture.
Voyages parmi les beaux cuirs.

A l’occasion de la parution du livre : “Cuir de Russie, mémoire du tan », aux Editions Monelle Hayot, de belles histoires autour de cette peau adulée par les cavaliers, autour de la maison Hermès et des artisans d’art qui perpétuent le savoir faire et innovent avec cette belle matière.

« Cuir du Russie, mémoire du tan, » raconte de drôles d’aventures : celle des cuirs restés deux siècles au fond de la Manche et sortis aussi beaux qu’avant, exceptionnels, souples et imperméables comme seuls le sont les Cuirs de Russie. La production s’est arrêtée à la révolution en 1917. Alors, au cours d’une longue enquête alliant chimistes, tanneurs, artisans d’art, et anciens de chez Hermès, les secrets de fabrication ont été approchés, presque retrouvés ... et c’est reparti !

 

On imagine l’inimitable odeur de thé, de cigare, de whisky de ce cuir de légende, on apprend qu’elle repousse les insectes et que la matière s’imperméabilise avec le bouleau et le saule ... Mais personne ne sait en fait ... Elise Blouet, restauratrice de cuirs et de métaux a réussi à comprendre en coordonnant des équipes improbables de savants qui n’ont rien en commun ...

Une affaire pure Oise, avec la maison d’édition de Saint-Rémy-en-l’eau, le livre parcourt les collections d’Hermès (qui a ouvert sa 1e boutique à Chantilly), décrit les travaux d’Elise (longtemps installée prés de Clermont), puis voyage vers les cavaliers cosaques, les techniques de tannages ancestrales, la manière de graisser, la mode russe des années vingt qui remet ce cuir à l’honneur où « le sellier garantit souplesse, confort et solidité. » Des histoires fabuleuses racontées par Sophie Mouquin.

 

Certains artisans d’art perpétuent la tradition et innovent avec la peau. Parmi ceux qui connaissent la double piqûre sellier cousue main pour confectionner selles et sacs carrèment luxe, citons :

Paraphe à Villers-Côtterets passée de la sellerie auto aux bagages personnalisés, elle forme des jeunes dans la tradition.
Dans le même esprit, à Montlévêque, Alain Chopin fabrique sur mesure et répare harnachements et selles, chaussons de chevaux et colliers d’attelage. Il fournit tous les modes de transport.
Camille Fournet à Tergnier spécialisé dans les bracelets hauts de gamme, lance une collection en l’honneur des nomades.
Epona à Chantilly est une entreprise de formation et d’insertion, un fabricant de selles et harnais sur mesure.
Comme le champion d’attelage Cyril Baeckelandt à Bacouël qui s’est taillé une réputation dans les bonnes écuries.
Comme son confrère champion Emmanuel Vantroys, reconverti dans cet art. Il a ouvert son atelier à Gouvieux et accueille du public.
Mathilde Waroude à Inval Boiron, s’est attachée à créer des selles adaptées aux handicaps et des bagages aux couleurs toniques. Elle organise des stages d’initiation.
« Cuir de Russie, mémoire du tan, » avec Elise Blouet, par Sophie Mouquin. Editions Monelle Hayot.

www.paraphe-design.com

www.camillefournet.com

Epona : 03 44 62 41 90. 57, av. du général Leclerc. Chantilly
www.atelier-epona.fr

sellerie.chopin@free.fr
06 08 61 67 16.

evantroys@free.fr

06 07 24 71 72.

Cyril Baeckelandt, Bacouel sur Selle : 03 22 45 41 23.

Cuir, fil et couleurs, 06 68 61 56 74.
www.cuir-filcouleur.com