[{"type":"google","family":"Montserrat","used":true},"Poppins","Peachy-keen-jf","Roboto","Hwt-star-ornaments"]

Les hensons se mettent au polo.

Le polo-club de Chantilly entraîne 6 hensons pour les lancer sur le terrain au printemps prochain.

Le petit cheval blond et rond et rustique de la baie de Somme continue à se diversifier : après l’attelage, la randonnée, la balade en ville, le horse-ball et le polocrosse, le voici qui investit les terrains de polo et pas n’importe lesquels, ceux de la ferme d’Apremont à Chantilly.

 

On sait qu’ils sont adaptables, c’est un de leurs charmes. On les voit jouer tout en restant de bons et loyaux chevaux de travail capables de surveiller et de canaliser les troupeaux en plaine. Habitués à vivre en harde dans les prés et les marais de la baie de Somme, ils sont aussi grégaires que les « criollos » argentins qui font traditionnellent le bonheur des joueurs de polo. C’est pourquoi Philippe Perrier, directeur du polo-club de Chantilly a décidé de les essayer. « Ils pourraient faciliter l’accès au polo de cavaliers locaux et convenir aux jeunes joueurs car ils sont malins et d’un prix accessible. » Voici la naissance d’une nouvelle filière de production ? Pourquoi pas.

Dominique Cocquet, responsable de l’élevage et des clubs du Marquenterre, Rue et Fort-Mahon leur trouve « toutes les qualités. Ils sont aussi bien de bons chevaux de sport que de loisir. » C’est dit.

Reste à canaliser leur grande énergie, à les assouplir, à leur apprendre à démarrer sec, tourner court, virevolter sur place et s’arrêter net ... avant de repartir pour un franc galop à travers le terrain. Ils devraient aimer çà !

www.henson.fr
www.chantillypoloclub.com