[{"type":"google","family":"Montserrat","used":true},"Poppins","Peachy-keen-jf","Roboto","Hwt-star-ornaments"]

Dunkerque : la passe de trois pour Eric Dewulf ?

Coup d’envoi en cette fin de semaine pour le CSI2* annuel de l’Afgand ! Pour la première fois, les épreuves se tiendront sur quatre journées, dès jeudi 27 octobre, à 17h30.

“Cela nous permet de désengorger la journée du dimanche et de terminer la compétition par le Grand Prix, qui se tiendra à 15h, le 30 octobre prochain”, précise François Gilmet, organisateur. Comme les années précédentes, Dunkerque mise sur des épreuves appréciées des spectateurs pour ambiancer les tribunes de son grand manège. “Vendredi, à 20h30, se tiendra le Jump and Drive, en partenariat avec Renault, qui nous met une voiture à disposition, poursuit François Gilmet. C’est une épreuve qui plaît vraiment : elle méle adresse et vitesse, à cheval et en voiture. Elle ne rassemble pas encore autant de monde que l’épreuve de puissance, mais pas loin !” Justement, l’imposant mur sera monté samedi soir et les cavaliers tenteront de sauter le plus haut possible dès 20h30. “Cette année, on a pas mal de monde qui a souhaité courir Dunkerque, indique François Gilmet. Tant et si bien que j’ai été contraint de créer une liste d’attente”. L’organisation a choisi de n’accueillir que 200 chevaux pour l’événement. “Je veux que ça reste agréable pour tout le monde, spectateurs comme cavaliers, poursuit l’organisateur. Je pense que notre public, fidèle d’année en année, vient aussi pour le spectacle. Et on est en mesure de l’apporter si Dunkerque ne devient pas une usine”. Du côté des Français, les habitués du jumping seront présents : le Normand Benjamin Barbot, Aymeric Azzolino, Guillaume Batillat seront au rendez-vous. Les Nordistes, évidemment, ne boudent pas l’événement : Thierry Lambert ou Eric Dewulf, vainqueur des Grands Prix des deux dernières éditions, seront présents. “On recevra une cinquantaine de chevaux qui courront sous couleurs belges, et une trentaine sous couleurs britanniques, précise François Gilmet. Une dizaine de nations seront représentées”. Au milieu des épreuves internationales 1 et 2*, les amateurs pourront concourir au milieu des pros, samedi matin, à 11h, dans le cadre d’un Grand Prix 105. “Ces dernières années, on a essayé de bien faire évoluer le concours, termine François Gilmet. A l’étage, on a refait l’espace restauration à neuf et on propose une restauration avec traiteur le vendredi et le samedi soir. Il reste quelques places pour le vendredi. On a aussi créé un espace bar brasserie en bas et étendu la zone réservée aux exposants”. Rendez-vous donc ce week-end pour le Jump and Drive, la puissance, le Grand Prix et de nombreuses autres épreuves. Après ses deux victoires consécutives en compagnie de son bon Norton d’Eole, Eric Dewulf réalisera-t-il la passe de trois ? Réponse ce dimanche !