[{"type":"google","family":"Montserrat","used":true},"Poppins","Peachy-keen-jf","Roboto","Hwt-star-ornaments"]

L’hippodrome de La Capelle rouvre ses portes

 

Après un an de fermeture, l’hippodrome de La Capelle rouvre ses portes ce jeudi 8 mai au public. Si les turfistes sont impatients de découvrir les nouvelles tribunes, les responsables sont sur le qui-vive pour que tout soit prêt dans les délais. Une course contre la montre est lancée.

Photo : Il faudra attendre septembre prochain pour que le nouvel hippodrome soit opérationnel à 100%. (La Capelle hippodrome 003)

 

Après un an de fermeture, l’hippodrome de La Capelle rouvre ses portes ce jeudi 8 mai au public. Si les turfistes sont impatients de découvrir les nouvelles tribunes, les responsables sont sur le qui-vive pour que tout soit prêt dans les délais. Une course contre la montre est lancée.

A une semaine de la réouverture de l’hippodrome de La Capelle, la tension est montée d’un cran. Tous sont sur le qui-vive. Tant chez les responsables de la société des courses que chez les entreprises présentes sur le chantier. « Tout est orchestré », lâche Jérôme Langhendries, le directeur observant l’avancée des tâches sur le calendrier journalier. Les professionnels et le public doivent être accueillis dans d’excellentes conditions. Les engins de terrassement aménagent un large espace où sera installé un chapiteau pour le restaurant et des modulaires qui serviront de vestiaires aux professionnels. « Il faut encore raccorder l’eau et l’électricité au chapiteau et aux modulaires », précise le directeur qui fait visiter le chantier au pas de charge. Un peu plus loin, de nouvelles entrées sont en cours de construction. « Le public rentrera par deux entrées situées face à la RN2 et l’autre devant les haras nationaux », explique le président, Jean-Luc Egret. Mais là où la tension est la plus extrême, c’est dans la salle des paris. Le premier endroit qui sera accessible au public. Une véritable fourmilière dans laquelle y travaillent plâtriers, maçons, électriciens, menuisiers et ingénieurs en électronique. C’est aussi là que les turfistes découvriront la première facette du nouvel hippodrome qui utilisera les dernières technologies.

 

Nouvelle piste, nouvel environnement

Autre lieu stratégique qui devra être terminé à temps, le local de la caméra, de la photo finish et des commissaires situé au dessus des gradins. Les tas de fil suspendus dans tous les sens montrent l’énorme travail encore à réaliser. « Tout sera prêt pour le 8 mai prochain », lance avec une certaine confiance le directeur. Si les regards se tourneront vers le nouvel hippodrome qui en impose de part sa structure, les spectateurs découvriront aussi un nouvel environnement. Les vieilles barrières de béton ont laissé place à une clôture plus moderne donnant un tout autre cachet. Le rond de présentation est dorénavant au cœur du site. Et la piste s’est offerte un nouveau revêtement qui devrait permettre de battre des records de vitesse. Si la société des courses et les entreprises mettent tout en œuvre pour que l’hippodrome soit opérationnel ce jeudi 8 mai, « je demande la compréhension et la complaisance de la part de tous », lance le président de la société des courses. « Il ne faut pas s’attendre à ce que tout soit parfait », ajoute t-il. Au cours de cette semaine, les entraîneurs locataires du centre d’entraînement déménageront dans de nouveaux boxes, que le président de la société des courses appelle plutôt une pépinière d’éleveurs. Les anciens boxes sont dorénavant réservés pour le jour des courses. « Ce sont de simples boxes, sans abreuvoir », précise Jean-Luc Egret qui, en plus d’être président et aussi commissaire national à Vincennes. « La nouvelle réglementation, en terme de dopage, nous impose maintenant d’avoir des boxes dédiés aux courses. » Ce jeudi 8 mai est nouvelle date dans l’histoire de l’hippodrome. Mais tous attendent le mois de septembre pour l’inauguration d’une nouvelle ère. Mais en attendant, chacun devra être patient.

Jacky Lacherest

Photo : Il faudra attendre septembre prochain pour que le nouvel hippodrome soit opérationnel à 100%. (La Capelle hippodrome 003)