[{"type":"google","family":"Montserrat","used":true},"Poppins","Peachy-keen-jf","Roboto","Hwt-star-ornaments"]

Olivier Dessuter : un touquetois champion de France

Après s’être imposé dans le championnat de France Pro 1, qui s’est tenu début octobre à Fontainebleau c’est dans le Grand Prix du CSI5* de Lyon que le Touquetois a brillé : seul Tricolore a se qualifier au barrage, il finit très honorablement à la septième place, toujours en compagnie de sa fidèle jument grise de 9 ans, Aranka.

 

Après s’être imposé dans le championnat de France Pro 1, qui s’est tenu début octobre à Fontainebleau c’est dans le Grand Prix du CSI5* de Lyon que le Touquetois a brillé : seul Tricolore a se qualifier au barrage, il finit très honorablement à la septième place, toujours en compagnie de sa fidèle jument grise de 9 ans, Aranka. Suite à ces performances qui arrivent dans le cadre d’une saison tout autant réussie, nous avons posé quelques questions au cavalier, qui a décidément le vent en poupe depuis deux ans :

 

Dans quel état d’esprit avez-vous abordé ce championnat de France ?
— O.D. : De manière assez sereine en fait. Déjà,en 2008, Aranka avait réussi sa saison de bout en bout. Cette année, j’avais décidé de la ménager autant que possible. Le seul hic fut Chantilly : dans le GP, la jument sautait très bien, mais elle a trébuché dans le triple, ce qui a entraîné ma chute. Et il n’y avait pas de concours entre Chantilly et Fontainebleau. Je suis donc allé m’entraîner chez Hervé Godignon, qui possède un grand terrain en herbe. Avant d’aborder les championnats, c’était parfait.

Justement, de quelle manière se sont passés les trois jours de championnat à Fontainebleau ?
— O.D. : Le premier jour, dans l’épreuve de chasse (l’épreuve de vitesse ou les pénalités se transforment en secondes ajoutées), j’ai senti la jument un peu tendue. Elle avait envie d’y aller, et m’emmenait un peu. A l’issue de cette première épreuve, je suis 13e. Le lendemain, dans l’épreuve préparatoire, je l’ai sentie beaucoup mieux, moins stressée. Elle termine sans faute. Et dans les deux manches de la finale, elle n’a peiné sur aucune difficulté. Pourtant le parcours de la finale était assez relevé, avec des côtes avoisinant les 1.55, 1.60 mètres. Avec un double sans faute, je gagne le championnat.

Vos objectifs avec Aranka ?
— O.D. : Continuer le travail qui a déjà été entrepris. Je ne veux pas faire uniquement les gros concours tous les week-ends. L’objectif est de maintenir Aranka en forme. Et pourquoi, par la suite, entrer en équipe de France.

N’oublions pas la compagne d’Oliver, Stéphanie Dumartin qui, en compagnie d’Athletico, termine 9e dans le championnat de France des cavalières le même week-end.S.F.

 

Si Olivier Dessuter est le grand vainqueur de ces championnats Pro Elite édition 2009, n’oublions pas les Nordistes Nicolas Delmotte, qui termine 4e avec son étalon Luccinno, et Bruno Broucqsault qui s’octroie la 9e place avec Nice de Prissey.