[{"type":"google","family":"Montserrat","used":true},"Poppins","Peachy-keen-jf","Roboto","Hwt-star-ornaments"]

Jumping de Chantilly du 17 au 19 avril 2009 : le crû des records

Plus de 2.200 engagés dont 74 dans le Grand Prix, du jamais vu sur un concours national.

 

Photo : R&B Presse.

Avec ses trois pistes où se courront 28 épreuves amateurs et professionnelles, le jumping de Chantilly va battre tous les records ce week-end.

Mieux qu’un championnat de France : à l’exception de trois cavaliers de l’équipe de France, tous les cavaliers de l’élite nationale seront à Chantilly ce week-end.

 

Ces têtes d’affiche viseront bien sûr le Grand Prix de dimanche, quatrième étape du circuit du « Grand National » qui se disputera sur le somptueux amphithéâtre de verdure.

Sur les deux pistes annexes, des centaines d’amateurs en découdront tout le week-end. Chantilly est le seul concours de France où des compétitions se déroulent ainsi simultanément sur trois pistes différentes. Bien sûr, toute la logistique derrière devient impressionnante et c’est un véritable village de tentes qui a été dressé sur l’hippodrome depuis la semaine dernière. Pour les seuls chevaux, une écurie gigantesque de 580 boxes a été érigée qui ne suffira pas à loger tous les engagés dont certains iront prendre pension dans des écuries de la région.

 

Le village d’exposants est devenu cette année un véritable petit salon du cheval en plein air avec plus de quarante exposants : là, l’offre est professionnelle bien sûr, mais le grand public y trouvera également son compte avec des stands plus généralistes (Hermès, artisanat argentin, bijoux etc.)

 

Une touche internationale Côté sport, on s’intéressera bien sûr à l’élite avec un plateau composé d’anciens champions du monde, d’Europe ou vainqueur de la Coupe du monde (Bruno Broucqsault en 2004 à Milan), mais ce qui est surtout significatif de l’importance sportive de Chantilly, c’est que ces cavaliers viendront avec leurs chevaux « internationaux ».

 

Ainsi, par exemple, Timothée Anciaume présentera sur l’amphithéâtre de verdure son phénomène Lamm de Fétan avec lequel il s’était classé 2ème du Défi des Champions de Genève derrière le Suisse Steve Guerdat et devant la n°1 mondiale, l’Allemande Meredith Beerbaum. Timothée montera également Jarnac, autre cheval de Grand Prix international.

 

Julien Epaillard sellera Labrador du Brekka qui avait remporté deux épreuves à Genève lui permettant d’être sacré meilleur cavalier du concours et d’en repartir au volant d’un rutilant 4X4 !

Jérôme Hurel sera en selle sur Limex avec qui il avait brillamment enlevé le Grand Prix international de Marseille en décembre. Limex, comme Mylord Carthago que présentera Pénélope Leprévost dans cette étape du Grand National fait partie des 28 chevaux « étrangers » engagés dans cette épreuve.

 

Voilà qui donnera une petite touche internationale à ce Grand Prix CIC Scalbert Dupont : qui en sera le vainqueur, un cheval français ou un cheval étranger ?

Réponse dimanche à partir de 14H00. Trois mille sièges attendent les spectateurs, mais comme le soleil semble vouloir s’inviter, les places vont être rares (mais pas chères puisque l’entrée est gratuite). Autant venir profiter du spectacle qu’offrent ces champions dès vendredi !