[{"type":"google","family":"Montserrat","used":true},"Poppins","Peachy-keen-jf","Roboto","Hwt-star-ornaments"]

Le Bois d’Argile raccourcit les convalescences.

Il est un havre de paix pour chevaux stressés, blessés, fatigués, en pays de Bray, prés de Berneuil : le haras du Bois d’Argile.
En avant première de l’émission « En direct chez… » lundi 4 octobre à 13h30, sur FR3 national.

Au Bois d’Argile, prés de Beauvais, les chevaux viennent pour une remise en forme, avec balnéothérapie.
Daniel Colé leur concocte un petit programme de soins perso.
Le menu est à la carte, les installations nickel et le cadre champêtre apaisant.
Destiné aux chevaux blessés, stressés, harassés par une saison de compétition, qui ont besoin de se refaire entre deux courses ou qui souffrent de tendinite : « le séjour dure quelques jours, une quinzaine au maximum … On a affaire à des athlètes de haut niveau, chevaux de course ou de compétition, chaque détail compte. »
Ancien jockey qui a fait ses armes chez les plus exigeants des entraîneurs de Chantilly et des éleveurs normands, Daniel Colé observe beaucoup chaque pensionnaire. « J’écoute ceux qui les suivent (entraîneur, coach, cavalier, vétérinaire, maréchal) pour assurer la continuité dans les soins. Il faut respecter l’histoire du cheval et savoir le décoder. »

Le haras dispose de 48 hectares de prairies grasses à l’écart du bruit, chaque pensionnaire s’installe à l’aise dans un box de 5mx3m40 à parois démontables, ouvert sur trois côtés, le quatrième côté lui permet de sortir directement à l’herbe.


Au programme de soins, la disposition des écuries est essentielle. Elles sont claires, vastes, avec des boxes à claire voie où les chevaux se voient. « Ici, ils se déconditionnent. Ils se pausent, ils respirent, ils s’apaisent, » explique Daniel Colé. Toute son équipe partage son état d’esprit et sa façon d’appréhender l’animal, avec attention et en lui parlant doucement. Les pensionnaires sont pesés chaque jour, nourris aux aliments Reverdy, ils ont de la paille et du foin à volonté. Les compléments sont fournis par LPC et Aloe vera.
Le meilleur moment de la journée est sûrement le marcheur dans 50cm d’eau. Cette séance de balnéo permet de diminuer le stress, elle aide à muscler, à refermer les ulcères à l’estomac. « Un cheval peut gagner 35kg en une semaine, le Bois d’Argile raccourcit les convalescences. Le cheval descend dans la piscine par un gué aux parois garnies de caoutchouc et accompagné par sa groom la 1e fois pour être rassuré. Ensuite, visiblement, il y prend goût et entre vaillamment dans l’eau. La plongée varie, de 5 à 30 minutes selon les cas. Le cheval marche à 6km/h et change de sens toutes les cinq minutes. Ensuite il est douché et séché.

 

Signe de confiance des entraîneurs et des propriétaires : ils arrivent à l’improviste pour voir leur protégé et discuter avec les soigneurs.

Le Bois d’Argile offre d’autres prestations : une piste alternant tous types de sols, une allée de galop, un rond de longe, des paddocks, un laboratoire, un solarium … Le haras pratique l’élevage et propose saillie, pension, retraite, poulinage et éducation des poulains, sans compter les locations de salles pour séminaires … Bruno Nebout, l’investisseur (lui aussi cavalier) a repris et transformé une ferme du pays de Bray où l’herbe est grasse et riche, dans ce secteur herbager réputé pour la qualité du lait et du beurre. Il entend agrandir le site pour passer de 30 à 51 boxes et créer des allées cavalières.

 

Voir en ligne : www.harasduboisdargile.com