[{"type":"google","family":"Montserrat","used":true},"Poppins","Peachy-keen-jf","Roboto","Hwt-star-ornaments"]

Un pôle cheval consacré au cheval, créateur d’emplois

A l’occasion du salon des maires et des collectivités locales, du 22 au 24 novembre 2011, un pôle cheval est organisé pour la première fois avec trois partenaires majeurs de la filière équine.

 

 

Photo : E.Biallais/HN-IFCE

Il s’agit, pour les élus et les porteurs de projet, de pouvoir trouver, sur un seul et unique stand, toutes les informations et conseils autour du cheval et de son potentiel dans la vie d’un territoire. Les meilleurs experts des trois organismes [1] seront ainsi présents pour apporter des réponses à des problématiques très variées.

Monter un projet avec le cheval utilitaire

Pour monter un projet, différents aspects sont à prendre en compte. Il faut définir précisément le besoin et vérifier que le cheval peut y répondre. Après une étude de faisabilité, il faut choisir la combinaison cheval/employé/matériel la plus sûre et chercher à optimiser les différents aspects du projet pour que le cheval territorial soit un véritable acteur du territoire au service des usagers. L’expérience montre que les collectivités ont besoin de modèles qui ont adopté le cheval territorial ainsi qu’un cadrage pour s’engager (financier, règlementaire, etc.). France Trait et l’Institut français du cheval et de l’équitation ainsi que des experts partenaires sont présents pour aider les futurs porteurs de projet dans leurs démarches.

Un potentiel de 2000 emplois dans les collectivités

Plus de 200 collectivités utilisent déjà un cheval pour des travaux de ramassage de déchets, de transport de personnes, ou pour créer des brigades de surveillance en ville ou dans des espaces naturels. D’autres utilisent le cheval pour entretenir et préserver des zones naturelles sensibles… Un potentiel de près de 2000 emplois pourrait exister encore à travers le développement de ce genre de projets au sein des collectivités [2].

Le cheval acteur de l’économie de la formation et de l’emploi

La filière équine génère près de 45 000 emplois (agricoles et non agricoles) en France. C’est un domaine en pleine croissance dont le nombre d’emplois a augmenté de 23% depuis 2002 [3]. L’observatoire économique et social du cheval ainsi que l’observatoire des métiers et des formations dédiés au cheval sont des outils alimentés par l’Institut français du cheval et de l’équitation et la FNCC (ainsi que l’Institut de l’Elevage). Ces données permettent d’illustrer l’impact du cheval dans les régions.

Rendez-vous stand F26 hall 2.1, au salon des maires et des collectivités locales, du 22 au 24 novembre 2011 à la Porte de Versailles de Paris