Accueil > Actualités > Chacun son saint, chacun sa foire !

Actualités

3 septembre 2013 — par Elisabeth Gillion

Chacun son saint, chacun sa foire !

Les chevaux de trait partout à l’honneur.
Le regain des foires d’automne s’accentue au sud de la région, elles rassemblent amateurs et éleveurs et greffent mille et une activités qui attirent la foule des grands jours.

Chaque bourg a la sienne, suivant la date de son saint patron, de septembre à fin novembre, de l’Oise au Pas-de-Calais, elles sont la dernière fête de la saison en plein air.
Naturellement, les concours de chevaux de trait en sont les stars, ils jouissent d’une popularité qui ne se dément pas et là, les éleveurs les présentent sous leur meilleur jour, bichonnés, brossés, brillants comme un sou neuf, la queue et la crinière tressées de rubans tricolores. Les beaux boulonnais blancs et gris sont assortis à leurs éleveurs tout de blanc vêtus et ceinturés de rouge. Les traits du nord et les ardennais, plus massifs mais tout aussi majestueux, avancent avec souplesse en balançant leurs fanons au-dessus de sabots bien graissés. Ils paradent, étalons d’abord, puis juments suitées, puis par lot d’élevage. Ils sont des dizaines, magnifiques.

Mais ils ne sont pas les uniques héros du jour, on peut aussi acheter des chevaux de selle, des ânes, des poneys, des bovins, des moutons et toute la volaille de la ferme… Tous ont leur concours de beauté et de conformité à la race.

On vient aussi pour faire provision de produits du terroir, voir les nouveautés en matériel agricole et de jardinage, faire un tour de manège, flâner sur la brocante, regarder les artisans travailler, gagner à la loterie commerciale et surtout, rencontrer du monde. Tout le canton se retrouve. D’ailleurs les marchants ambulants sont de la partie... On boit un coup, on déguste un peu de tout, chaque bourg a ses traditions culinaires : boudin noir, tripes, tête de veau, arrosés de bière locale et du cidre de l’année.

Le premier weekend de septembre, la foire aux fromages en l’honneur du roi maroilles à La Capelle en Thiérache, ouvre le ban, avant Daours, Bernaville, Doullens et Hazebrouck, Moliens de l’Oise. Le 3e dimanche on se retrouvera à Poix-de-Picardie, puis en octobre sur Oisemont à la sainte Theudosie, à
Quevauvillers et Crévecoeur-le-grand pour la foire de la saint-Martin. Le 11 novembre c’est Conty et Aumale, avant Hornoy-le-Bourg, Breteuil, Wittes, Airaines, surnommée la reine des foires car elle rassemble plus de cent équidés et, pour finir en beauté, Granvilliers.

Attention, ces rendez-vous traditionnels n’ont pas tous lieu le dimanche, certains sont célébrés le dimanche le plus prés de la date du saint patron du bourg, d’autres le jour même. Vérifier avec les offices de tourisme et la presse quotidienne locale.

Informations sur les races et les éleveurs :
www.le-boulonnais.com
www.boulonnais.canalblog.com/
www.le-cheval-trait-du-nord.fr
www.france-trait.fr

  • 03 Sep Du 3 au 30 septembre 2013Où ?
    Chacun son saint, chacun sa foire !

|