Accueil > Actualités > Consécration du haras de Villers à Erquery.

Actualités

3 octobre 2009

Consécration du haras de Villers à Erquery.

Bon sang ne saurait mentir, Pauline Jouanneteau est championne de Picardie 2009 de saut d’obstacles. Olivier, son papa, est son coach et son dauphin. Tous deux montent des chevaux nés, élevés, dressés et choyés chez eux, au haras de Villers. Tout est fait maison chez les Jouanneteau.

Le sérieux et le professionnalisme du haras de Villers ont été consacrés lors du championnat régional qui pimentait le CSO de Clermont, le 31 août.
Pauline Jouanneteau a gagné sur Killy Villers (par Concorde x Filly de la Violle), devant son père Olivier.

« Je suis arrivée sur la piste sans pression car j’avais fait tomber une barre lors de la préliminaire, raconte Pauline. Mais Killy est passée sans faute au premier tour et elle a été la plus rapide au barrage. Il faut préciser qu’elle est habile sur 1m35 et 1m40 ; une bonne complicité s’est instaurée entre nous en cinq ans de travail en commun. Elle est attachante, on s’est classé régulièrement cette année ensemble et on va finir l’année par le championnat de France pro2, à la mi-octobre. »

Née, élevée et dressée au haras familial installé à Erquery, dans l’Oise, Killy a donc devancé l’autre produit maison, Ma p’tit lulu, une des filles d’Uélème et de Quidam de Revel.

A 22 ans, Pauline associe ses études de commerce et management à Paris avec l’équitation le weekend, à Erquery et monte régulièrement en concours : je monte aussi Libertine of Coco (par Khartago).

Le haras de Villers associe une ferme de polyculture qui s’étend sur 400 hectares et s’attache à produire de la nourriture traditionnelle pour les équidés. Ils disposent de 60 hectares de près et de paddocks clos de lisses en bois. Olivier Jouanneteau accueille également des chevaux de propriétaires, des jeunes en valorisation et des chevaux en retraite. Ainsi, la toute bonne Uélème qui va sur 24 ans … tranquillement à Erquery.

« Je pratique le principe de la pépinière, en gardant une vingtaine de poulains par génération, puis on sélectionne d’année en année, on garde, on vend pour développer l’élevage et obtenir plusieurs excellents 8 ans pour la compétition de haut niveau, les poulinières sortent toutes en concours et obtiennent des résultats. »

expose Olivier. Le haras de Villers a qualifié cette année 18 chevaux pour la grande semaine de l’élevage à Fontainebleau. Il propose aussi bien des montures pour les amateurs que pour les pros.

Tél. : 03 44 78 32 22.

Voir en ligne : http://www.harasdevillers.com

  • 03 Oct Samedi 3 octobre 2009Où ? (60) – Jumping
    Consécration du haras de Villers, à Erquery.

P.-S.

Photos et chevaux à vendre sur : http://www.harasdevillers.com

|

Mots-clés