Accueil > Actualités > Début septembre démarre la rafale des foires d’automne autour des concours (...)

Actualités

14 septembre 2015 — par Elisabeth Gillion

Début septembre démarre la rafale des foires d’automne autour des concours d’élevage de chevaux de traits

Ambiance garantie.

Les foires s’échelonnent de septembre à fin novembre, de l’Oise au Pas-de-Calais.
Les chevaux de trait en sont les stars.

il y a d’abord le plaisir de passer la journée dehors et de rencontrer du monde, beaucoup de gens heureux. Il y a les odeurs de paille, de peau, de cuir, la volaille qui piaille, les brebis qui râlent, les chevaux qui attendent sagement . Il y a la bonne mine rougie des éleveurs habitués à vivre au grand air qui arborent leur tenue traditionnelle. Il y a toutes sortes de marchands de produits du terroir, d’invraisemblables produits nouveaux et indispensables selon le bonimenteur, il y a des kilomètres de trucs étonnants sur les trottoirs de la rêderie. On voyage dans le temps, on fait provision de bons produits du terroir : place au cidre et aux tartes à pommes ...
C’est jour de foire au chef lieu de canton.
C’est jour du saint patron, l’ambiance est bon enfant.
Les gens se précipitent.
On a compté jusqu’à 30 00 badauds à la foire de la Saint-Clément à Airaines…
Chaque foire a son menu traditionnel : boudin noire, tripes, tête de veau... et son concours de recettes. On goûte beaucoup, souvent, entre amis...

le calendrier est historique, séculaire même, mais sujet à caution, d’une année sur l’autre, il peut en manquer une à l’appel...

Début septembre c’est la saint Adhélard à Daours qui ouvre le bal depuis 1022 (paraît-il). Les fêtes médiévales côtoient la présentation des engins agricoles
Sérieux aussi le travail des artisans au vu et au su de tout le monde.

Et les concours d’élevage. Dès l’aube, les éleveurs préparent leurs chevaux : étriller, brosser, graisser les sabots, peigner et décorer crinières et queues… Les Boulonnais sont en blanc vêtus avec une ceinture rouge. Les Traits du nord tressent les crins avec du raphia et des rubans tricolores. Les éleveurs courent à côté de leur cheval au trot lors d’une parade très appréciée du public. Ils montrent leur savoir faire dans les travaux des champs et on trouve aussi des chevaux de sport, des ânes, des poneys et des vaches …

En septembre on a rendez-vous à la foire aux fromages à La Capelle (Aisne), puis à Moliens (Oise) et à Poix-de-Picardie
En octobre, retour à Bernaville, puis à la sainte-Theudosie à Oisemont (80) ; à la saint-Crépin à Quevauvillers.
En novembre c’est la saint-Martin à Crévecoeur-le-grand (60) et Conty avec la saint-Antoine et à la saint-Martin à Aumale. Puis on fête sainte-Catherine à Hornoy-le-Bourg (80), Breteuil (60), on retrouve la foire aux poulains à Wittes (62), la saint-Clément à Airaines (80) et sainte-Cécile ferme le ban en musique, à Granvilliers (60).

Attention, ces foires traditionnelles ne tombent pas forcèment à date fixe …

Informations sur les races et les éleveurs :
www.le-boulonnais.com
www.le-cheval-trait-du-nord.fr

|