Accueil > Actualités > Des éleveurs lituaniens à l’hippodrome de La Capelle

Actualités

7 mai 2008

Des éleveurs lituaniens à l’hippodrome de La Capelle

Avant même sa réouverture, qui a eu lieu ce jeudi 8 mai et l’achèvement des travaux programmés pour l’été, l’hippodrome capellois affirme d’ores et déjà sa dimension internationale.

cette nouvelle extension intéresse aujourd’hui des éleveurs lituaniens désireux de s’installer en Thiérache. A la fois séduits par les investissements réalisés et par le futur pôle d’excellence, ces professionnels donnent une nouvelle dimension au projet européen.

Photo : Une visite qui débouchera sur un partenariat européen.

Avant même sa réouverture, qui a eu lieu ce jeudi 8 mai et l’achèvement des travaux programmés pour l’été, l’hippodrome capellois affirme d’ores et déjà sa dimension internationale : nouvelles tribunes, restaurant panoramique, la salle des paris, nouveaux boxes construits dans le prolongement des installations existantes. Outre la capacité portée à cent cinquante chevaux, cette nouvelle extension intéresse aujourd’hui des éleveurs lituaniens désireux de s’installer en Thiérache. A la fois séduits par les investissements réalisés et par le futur pôle d’excellence, ces professionnels donnent une nouvelle dimension au projet européen. Comme pour l’ancrer dans la réalité, Jean-Luc Egret, le président de la société des courses ; Jean Lesne, président des Haras nationaux et Jean-Jacques Thomas, vice-président du Conseil général, ont accueilli une délégation roumaine composée du secrétaire d’Etat au ministère de l’agriculture, chargé de l’espace rural et de la forêt et, de fait, responsable de la filière cheval ; du directeur des Haras nationaux roumains et du directeur de l’hippodrome de Mangalia, sur les rives de la mer noire. L’occasion pour le maire d’Hirson de souligner l’implication des Conseils général et régional, mais également de la mise en réseau européen que la libéralisation des paris va accélérer. « Seuls, a-t-il expliqué à ses hôtes, les hippodromes capables d’associer la formation des drivers, la génétique, un pôle vétérinaire, l’accueil de professionnels de plusieurs pays et des paris en temps réels sur plusieurs champs de courses nationaux et européens franchiront le cap. En la matière, le centre de La Capelle a su anticiper avec une vision globale ». Une conception partagée par les responsables roumains désireux de se suivre et de partager le projet de filière développé en Thiérache.

Photo : Une visite qui débouchera sur un partenariat européen.

  • 06 Mai Mardi 6 mai 2008La Capelle (02) – Réunions Trot
    Des éleveurs lituaniens à l’hippodrome de La Capelle

|

Mots-clés