Accueil > Actualités > J.O. 2012, la base arrière se prépare

Actualités

26 août 2010 — par Sylvia Flahaut

J.O. 2012, la base arrière se prépare

S’il reste un peu moins de deux ans avant l’échéance sportive et qu’on ne parle pas encore de dernière ligne droite avant les J.O. 2012 de Londres, la région Nord-Pas-de-Calais ne souhaite rater le coche sous aucun prétexte. A l’heure actuelle, les aménagements commencent sur deux des trois pôles susceptibles de devenir bases d’entrainement pour les équipes de dressage, de concours complet et de saut d’obstacles.

A Hardelot (62), où les cavaliers de saut d’obstacles auront le loisir de préparer l’échéance avant de se rendre Outre-Manche, les travaux visant à bâtir une tribune de neuf cents personnes devraient commencer début octobre et s’achever dans le courant du mois de mars prochain. Coût des travaux : 800 000 euros.

Un peu plus à l’intérieur des terres, à Marcq-en-Baroeul (59), les choses avancent un peu moins rapidement. Début juin, une carrière avait vu le jour, financée par la municipalité. Malheureusement, le sol ne semble pas adapté au travail des chevaux. Sylvain Dieppe, directeur du centre équestre, a mandaté une expertise afin de parer au problème. Outre cet aménagement, l’arrosage automatique des carrières et les sols des manèges doivent être remplacés. Mais le financement de ces aménagements est loin d’être assuré. « La municipalité, la communauté urbaine et le conseil général ont exprimé un avis négatif concernant le projet. Nous attendons que le conseil régional réexamine notre demande », ajoute Sylvain Dieppe.

Enfin, le pôle touquettois, dont le coût des aménagements avoisine au total 3 millions d’euros, doit voir son chantier démarrer au mois de septembre, avec la réfection des deux terrains en herbe., côté hippodrome. Pour Pierre Balavoine, directeur du service des sports de la ville, cet aménagement était une priorité. « Le terrain de Verdun va devenir une piste en sable, tandis que le terrain de l’hippodrome va être agrandi, explique le directeur. Les travaux doivent être impérativement achevés pour la reprise de la saison outdoor, soit en avril 2011 ».

Outre ces aménagements, le permis de construire concernant les 100 boxes en dur devrait être prochainement délivré. « L’hippodrome a été classé monument historique il y a 12 ans, indique Pierre Balavoine. Les démarches sont de ce fait un peu plus longues ». Néanmoins, les travaux, y compris l’aménagement d’un nouveau terrain de cross, doivent impérativement être commencés au 31 décembre prochain, dans le cadre du partenariat entre la municipalité, le conseil général et le conseil régional.

|