Accueil > Actualités > Le club de Roubaix réussit sur tous les niveaux

Actualités

3 mars 2008

Le club de Roubaix réussit sur tous les niveaux

Situé en plein centre ville, la société hippique de Roubaix est l’une des plus anciennes. Elle a été crée en 1891 par un groupe d’industriels, depuis ce centre équestre hors du commun est devenu incontournable.

Situé en plein centre ville, la société hippique de Roubaix est l’une des plus anciennes. Elle a été crée en 1891 par un groupe d’industriels, depuis ce centre équestre hors du commun est devenu incontournable. « Je commence mes inscriptions pour le mois de septembre au mois de mai car nous sommes vite complet. Je n’arrête pas de refuser du monde. » Affirme le directeur et mandataire Antoine Mayolle. Ce club de 525 licenciés tient son succès grâce à son extraordinaire localisation et sa réussite car l’an dernier, il finissait 2e du Generali des clubs grâce à une 2e place en dressage et une 52e place en complet. « Nous avons eu cinq médailles en cinquième catégorie dont quatre en dressage et une en complet, Nous avions emmené à Lamotte-Beuvron 19 chevaux c’était une énorme organisation, mais cela a été un vrai rêve de ramener deux médailles d’or. Nous sommes le concret exemple qu’un club peut gagner avec des cavaliers et chevaux de club. » Raconte Antoine Mayolle.

Roubaix : un club riche en histoire

Au départ cette société hippique ne fonctionnait que le dimanche où l’on dételait le cob pour en faire un cheval de selle. En 1921, le groupe d’amis industriels décident de former une SCI (Société Civile Immobilière) pour acheter, aménager et construire les premières infrastructures. En 1928, ils créent l’Association Club Hippique de Roubaix pour en assurer la gestion et accordent un bail à l’association pour un loyer symbolique. En 1964, un grand manège sort de terre, il fut le premier du nord de Paris construit aux dimensions olympiques (60m. X 20m). Aujourd’hui le club est installé sur 4 hectares composé d’une cour Carré de brique peinte en blanc, d’un chaleureux club-house avec feu de cheminée, d’une carrière en sable de 80 m x 40 m entourée d’une piste de galop de 360m, 2 manèges (60x20 m et 28x16m), un rond de longe, 75 boxes et 6 selleries. « Quand on sort du travail, on arrive ici pour prendre un bol d’air frais dans une ambiance familiale. C’est très dépaysant. » Affirme Juliette Veber championne de France E2 Senior à Lamotte Beuvron avec un cheval du club. De plus ce charmant club est ouvert 7 jours sur 7 et l’instruction y est dynamique et polyvalente (du baby à la compétition). Un BEES2 et trois BEES1 soutiennent les élèves en compétition.

Une formation spécialisée

« Notre BEES2 Frank Brouillard cherche le couple. La formation est spécialisée selon les cavaliers. Beaucoup de parents se mettent à cheval avec leurs enfants car Frank les met en confiance. Nous sortons trois week-end par mois à l’extérieur et l’hiver nous avons instigué avec le club du Croisé Laroche et les écuries des Tilleuls, un challenge ou nous nous recevons les uns les autres. 60 élèves y participent chaque week-end. » Côté organisation, elle est très structurée. « Je suis là pour m’occuper de l’intendance et soulager au maximum les moniteurs pour qu’ils n’aient qu’à enseigner. Je dirige le club comme une société qui vend des prestations à des clients. » Explique Antoine.

Internet leur outil indispensable

L’autre force du club c’est aussi son site Internet : « c’est notre outil de travail, nous avons 150 visites par jour car chaque licencié gère son compte forfait, réservation, planning, blog, actualités, forum, photos. Chaque semaine il sait avant de venir ici ou se déroulera son cours et quel cheval il montera. » La cour carrée est réservée aux 35 chevaux de propriétaires, mais « Il n’y a pas de section tout le monde se mélange très bien, » affirme ce Roubaisien arrivé au club en 1991 en tant que propriétaire. « Je suis entrée en 1996 au comité d’association, en 1998 je suis devenu Président jusqu’en 2005, et maintenant je suis le directeur avec un contrat de mandataire. » 90% des licenciés prennent des cours. « Nous essayons de leur donner l’envie de gagner car notre objectif c’est la compétition en dressage, complet et CSO et nous allons aussi commencer le Hunter. Nous ouvrons une discipline par an. Mon enseignement est classique, mais on essaie d’amuser un maximum nos élèves avec différentes disciplines comme avec le TREC cette année. Nous sommes un club urbain, nous ne pouvons pas faire de ballade. » Explique le BEES2 Frank Brouillard. Ce club accueille aussi des centres sociaux, des handicapés individuels et l’école de la 2e chance.

Dans un mois et demi le sol de la carrière sera refait à neuf par concept sol et le rond de longe aussi ainsi que le parking avec un emprunt de 75 000 euros.

Jennifer Decamp

  • 03 Mar Lundi 3 mars 2008ROUBAIX (59) – Attelage
    Le club de Roubaix réussit sur tous les niveaux

|

Mots-clés