Accueil > Actualités > Le Jumping de Béthune fait peau neuve

Actualités

24 mai 2011 — par Sylvia Flahaut

Le Jumping de Béthune fait peau neuve

Le jardin des sports, site qui accueille le plus ancien jumping de la région, est en train de subir une cure de jouvence. Pour répondre à certaines attaques, et faire taire les mauvaises langues, la SHR (société hippique rurale) de Béthune a entrepris, avec l’aide de la municipalité, quelques travaux de réfection.

Le paddock, piste où s’échauffent les cavaliers et leurs montures avant d’entrer en piste, a été intégralement refait. L’année dernière, les sportifs avaient été contraints de s’échauffer sur une partie du terrain en herbe. Un lointain souvenir pour l’édition 2011. Le terrain de concours, quant à lui, a été remis à niveau pour offrir aux compétiteurs davantage de confort encore. Mais attention, pas question d’ôter au terrain son charme et ses difficultés liées aux dénivelés. La remise à niveau sera presque invisible, l’objectif étant d’aplanir les petits défauts de la piste… L’aire qui accueillait boxes démontables et camions sera également articulée autrement. « Pour moins de promiscuité, écuries et véhicules seront séparés pour davantage d’espace et de confort. Du côté des boxes, et à la demande des cavaliers, quatre douches ont été mises en place, explique Hervé Delloye, qui co-préside le concours avec Me Jean Gayot. Et un nouveau parc d’obstacles sera loué pour un jumping haut en nouveautés et encouleurs ! ». Coût des travaux : 100 000 euros. « Une dépense nécessaire, selon Pascal Holl, organisateur de l’événement. Nous avons tâché d’écouter cavaliers et chefs de piste. Eric Navet, par exemple, nous a particulièrement bien aiguillés. Il connaît les exigences financières dont nous disposions, mais également les besoins de ses homologues cavaliers. Il est un peu notre soupape de sécurité dans la mise en place de nouveaux équipements ou dans la réfection des infrastructures ». Béthune est donc fin prêt à accueillir les 250 chevaux, qui viendront concourir lors du week-end de la Pentecôte. Le spectacle n’en sera que plus appréciable !

|