Accueil > Actualités > Le Musée Vivant du Cheval, pendant les vacances de février

Actualités

11 février 2011 — par La Cavalière masquée

Le Musée Vivant du Cheval, pendant les vacances de février

Une idée de sortie pendant les vacances de février ? Le Musée Vivant du Cheval de Chantilly attend petits et grands pour trois spectacles ou animations. Découvrir le cheval avec « Chevaux en fête », voir ou revoir les plus beaux numéros des spectacles qui ont fait le succès du musée avec « Cheval, rêve et poésie » et pour les petits, une animation-spectacle taillée à leur mesure, « les poneys font leur show ».

Chevaux en fête

Une présentation pédagogique commentée et des extraits du meilleur des spectacles créés au Musée Vivant du Cheval.
Lors de la présentation pédagogique, deux écuyères expliquent au public quelques rudiments de l’équitation et dévoilent comment s’obtiennent certaines figures de spectacles comme la révérence, le pas espagnol, le couché, le cabré etc. Tout dépend des chevaux qui seront en piste ce jour-là. L’exercice est d’autant plus intéressant quand les chevaux sont jeunes et donc en apprentissage.

La partie « spectacle » propose des numéros des trois derniers succès de Sophie Bienaimé et de son équipe : « Polo tango », « Sur la route de la soie » et « Les Princes de Chantilly ».
Parfois, après le spectacle, le visiteur peut surprendre le travail d’un jeune cheval sur la piste ou même une répétition du spectacle.

Tous les jours à 14h30 sauf les 20 et 27 février, 6 et 17 mars.

Cheval, rêve et poésie

Le spectacle équestre « Cheval, rêve et poésie » revient pour quatre représentations exceptionnelles avec au programme une succession de tableaux qui ont fait le succès de 20 ans de spectacles aux Grandes Écuries. Un « best of » enlevé et poétique qui se veut avant tout un voyage à travers le temps, l’espace et le rêve, du Carnaval de Venise à la Chantilly du XVIIIe, de la Camargue aux contrées orientales de la Route de la Soie, en passant par l’Espagne sans oublier un petit détour par la Russie, un clin d’œil avant la reprise du spectacle « Un prince russe à Chantilly », dès le 7 avril.

Rendez-vous les dimanches 20 février, 27 février, 6 mars et le jeudi 17 mars à 14h30.

Les poneys font leur show

Une animation concoctée pour les enfants qui découvriront les attachants poneys du musée. Ramsès, Champion, Bilbao, Chiquito… seront au centre de cette animation commentée, pour permettre au public de comprendre comment s’éduque cet animal espiègle à travers de drôles de démonstrations : cabrioles, pas espagnol, assis et même coucher ! Une présentation suivie d’un petit numéro mis en scène.

Rendez-vous les mercredis 16 février, 23 février et 2 mars et les samedis 19 février, 26 février et 5 mars à 15h30.

A voir aussi...

Après (ou avant) ces présentations, les visiteurs peuvent parfaire leur culture équestre en visitant la « Galerie des disciplines », une exposition de chevaux mannequins équipés d’authentiques harnachements propres à toutes les utilisations que l’homme fait du cheval : de l’attelage à la course, du travail paysan au jumping, du polo à la voltige etc. Chaque cheval est accompagné d’une œuvre explicative réalisée par le peintre russe Alexei Gloukhariov.

Il est également possible de découvrir les trois premières salles restaurées du Musée Vivant du Cheval. La qualité des restaurations est expliquée dans l’une de ces salles par une exposition temporaire « tactile » et lisible par les non-voyants grâce au partenariat avec la Fondation Orange.

Les deux autres salles accueillent également des expositions provisoires : l’une explique le quotidien des écuyères du Musée Vivant du Cheval, illustré par une exposition de photos des spectacles et une très belle vidéo ; l’autre raconte l’histoire du bâtiment et celle de l’art équestre.

En quittant les Grandes Écuries, les visiteurs peuvent admirer une dernière fois les trente chevaux du musée. Essentiellement ibériques, lusitaniens ou pura raza español, on découvre d’autres races parfois rares : le Marwari avec Dilraj, premier cheval de cette espèce indienne à avoir foulé le sol européen et reconnaissable à ses oreilles se rejoignant pour former un cœur ; ou le Schwarzwälder avec Federkiel, cheval de trait de la Forêt Noire qui était en voie d’extinction avant d’être sauvé par le haras fédéral de Marbach. On trouve également au musée des Oldenburgers (cheval de sport allemand), des poneys welshes, shetlands ou mini-shetlands dont la taille ne dépasse pas 76 cm au garrot tout comme le Toy horse également pensionnaire du musée.

Une visite qui se termine par la boutique où sont déclinés livres et objets autour du cheval, de l’art équestre et du domaine de Chantilly.

Malgré la fermeture des salles d’exposition du musée en raison des grands travaux de restauration entrepris par la Fondation du Domaine de Chantilly, plus de 140 000 spectateurs ont assisté aux spectacles du Musée vivant du cheval en 2010.

Le Musée Vivant du Cheval est donc ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 13h00 à 17h00 (horaires jusqu’au 1er avril) et permet de se plonger dans l’univers équestre tout en admirant le plus beau bâtiment qui ne lui a jamais été dédié : les Grandes Écuries de Chantilly.

P.-S.

Source : Communiqué de presse - R&B Presse.

|