Accueil > Actualités > Le polo fait son entrée aux Longines Masters

Actualités

21 janvier 2016

Le polo fait son entrée aux Longines Masters

Le polo, le plus ancien des sports d’équipe, sera introduit dans le programme des Longines Masters de Hong-Kong. Un retour aux sources puisque cette discipline équestre était pratiquée en Asie en 600 ans avant JC comme en attestent plusieurs estampes et sculptures de cette époque. En février prochain du 19 au 21, après 30 années d’absence, le polo fera son grand retour à Hong Kong via les Longines Masters, grâce à son nouveau partenaire officiel la marque de luxe Shangai Tang.

En constante évolution et en perpétuelle recherche d’innovations, EEM, la société fondatrice et organisatrice de la série Longines Masters a toujours tenu à ouvrir les pistes de ses Longines Masters à d’autres disciplines voulant leur faire profiter du très médiatisé saut d’obstacles pour les faire découvrir ou mieux connaître du grand public. Ainsi, le dressage a pu bénéficier cette année de cette magnifique vitrine à Hong Kong et à Los Angeles ; à Hong Kong encore, le monde des courses (très populaire en Asie) et celui du jumping se sont rencontrés en février dernier. Le spectacle équestre, comme on a pu encore le constater début décembre à Paris avec Sylvie Wilms, a également une place prépondérante dans la programmation des Longines Masters. En février prochain (19 au 21), après 30 années d’absence, le polo fera donc son retour à Hong Kong via les Longines Masters.

Ainsi, accompagnant les chevaux stars du circuit international de saut d’obstacles, et huit chevaux du Polo Club de Chantilly vont s’envoler pour Hong Kong début février. Ils participeront à un tournoi de démonstration d’arena-polo : la Shanghai Tang Polo Cup.

Si le polo, que les Anglais ont découvert en Inde au XIXe avant de l’importer chez eux et le codifier, se pratique en général sur un grand terrain en herbe de 275 m X 145 m, il en existe une version plus « exportable », sur une surface en sable (arena en espagnol) plus réduite, plus proche des spectateurs. Quand le « grand » polo se joue à quatre contre quatre, l’arena-polo se pratique à deux contre deux avec des règles simplifiées le rendant plus accessible au grand public. Un format idéal pour le faire découvrir à un public néophyte, en recherche d’adrénaline !
Les matchs seront rapides, dynamiques, spectaculaires d’autant que les joueurs retenus et représentant trois continents sont de grands et talentueux professionnels : le n°1 français et handicap 6, Brieuc Rigaux, le handicap 6 australien, Dirk Gould, vainqueur, entre autres, de la Al Habtoor Royal Windsor cette année, le Britannique Malcom Borwick (h6) et le handicap 5 argentin, Nico Curto, professionnel très impliqué dans le polo dans cette région de l’Asie.
Les joueurs s’opposeront lors des rencontres de quatre périodes (appelées chukkers en polo) de 4 minutes qui, avec les arrêts de jeux et les changements de chevaux, dureront environ 30 minutes chacune.

La volonté d’EEM de faire découvrir le polo au public hongkongais va au-delà de ces matchs professionnels. L’arena des Longines Masters sera ouverte à des joueurs locaux qui, au terme d’une séance de pénalités (de tirs au but) pourront se qualifier pour se confronter, aux côtés des joueurs professionnels. Des initiations avec chevaux de bois et petits maillets de pied seront proposées aux petits et aux plus grands tout au long du week-end.
Le polo est en plein essor en Asie : des clubs renaissent en Chine, comme à Tianjin qui organise la Coupe du monde sur neige fin janvier, on joue au polo en Malaisie, en Thaïlande où se disputent des tournois de bonne facture où sont invités les professionnels européens et argentins, le polo a été réintroduit par un Allemand en Mongolie... où il est largement pratiqué par les paysans nomades. Ce retour à Hong Kong s’inscrit donc dans cette reconquête du polo de ses terres ancestrales. Amateur de jeu et de sensations fortes, le public des Longines Masters de Hong Kong sera vite séduit par la Shanghai Tang Polo Cup. D’autant que pour cette première, EEM a fait appel une fois de plus à l’excellence : l’expertise de l’un des trois plus grands clubs d’Europe, le Polo de Chantilly, et à de grands joueurs professionnels qui sauront donner à ce tournoi de démonstration la saveur d’un grand spectacle sportif.

* Le handicap correspond au niveau du joueur de polo (il oscille entre -2 et +10). Le handicap d’un joueur évolue en fonction des ses aptitudes au polo, de la qualité de ses chevaux et de ses résultats en tournoi. Les meilleurs Britanniques (et donc Européens, sont handicap 7 et le meilleur Français aujourd’hui est handicap 6 : Brieuc Rigaux, qui a été formé à Chantilly. Depuis 1913, seuls 48 joueurs ont été handicap 10 en Argentine : actuellement ils sont neuf Argentins et un Uruguayen.
Le niveau d’une équipe est mesuré en ajoutant les handicaps des quatre joueurs. Pour l’Open de France, on parle d’équipes de « 16 goals », c’est à dire avec, par exemple, un joueur handicap 1 + un h8 + un h5 + 1 h2. La Shanghai Tang Polo Cup se jouera à un niveau de 12 goals, soit l’équivalent de 24 goals en grand polo ce qui correspond au niveau de polo le plus élevé hors d’Argentine.

Voir en ligne : pour plus d’infos,

  • 19 Fév Du 19 au 21 février 2016Où ?
    Le polo fait son entrée aux Longines Masters

P.-S.

Communiqué du Polo Club de Chantilly.

|