Accueil > Actualités > Les calèches : l’art de se laisser aller à la rêverie en visitant

Actualités

4 juillet 2006

Les calèches : l’art de se laisser aller à la rêverie en visitant

Installé confortablement, très haut sur les coussins de la calèche, bercé par le trot cadencé des chevaux, on s’abandonne vite à la rêverie et le monde devient plus doux…

Plusieurs villes proposent ce service plein de charmes et agrémenté des commentaires d’un guide très précis : après Senlis, Compiègne et Amiens, voici Péronne et Saint-Valery.

Installé confortablement, très haut sur les coussins de la calèche, bercé par le trot cadencé des chevaux, on s’abandonne vite à la rêverie et le monde devient plus doux…

Plusieurs villes proposent ce service plein de charmes et agrémenté des commentaires d’un guide très précis : après Senlis, Compiègne et Amiens, voici Péronne et Saint-Valery. Rendez-vous devant la cathédrale de Senlis pour une balade d’une heure dans les rues anciennes ou un grand circuit à travers la forêt : plusieurs véhicules tournent toute la saison et Daniel Compiègne dispose d’une palette de parcours à la carte…

A Compiègne, rendez-vous place du château pour une petite heure dans le parc et la roseraie ou un après-midi sur la route Eugénie jusqu’à Pierrefonds. Avant de quitter la ville, allez admirer les étalons au haras, qui est ouvert tous les après-midi.

A Amiens, les voitures qui tournent en ville démarrent face à la cathédrale ; elles sont accessibles aux personnes handicapées.

Péronne commence cet été par quelques circuits les 9, 23 et 30juillet, les 6, 20 et 27 août, entre10 et 18h, à partir de l’Historial.

La campagne n’est pas en reste car Bernard Defrain emmène cinq passagers visiter les sites de la guerre de14-18 et les villages autour du Hamel, derrière sa Boulonnaise (06 99 20 10 54).

Enfin, autre nouveauté de la saison, le Parc du Marquenterre a mis sur pied trois parcours qui fonctionnent jusque la fin septembre : « une heure au pas des chevaux », « deux heures le long du polder »et « six heures en baie de Somme » à la rencontre des éleveurs de moules et des milliers d’oiseaux…. Là il faut réserver car les sorties dépendent de l’heure des marées (03 22 25 68 99).

  • 16 Jui Dimanche 16 juillet 2006PICARDIE – Attelage
    Les calèches : l’art de se laisser aller à la rêverie en visitant

|

Mots-clés