Accueil > Actualités > Les chevaux dans les rues de Wimereux

Actualités

15 janvier 2012 — par Sylvia Flahaut

Les chevaux dans les rues de Wimereux

Pour la deuxième année consécutive, au lendemain des fêtes, la municipalité de Wimereux, station balnéaire de la Côte d’Opale, a organisé une collecte plutôt originale des sapins de Noël. Le 9 décembre, dans la matinée, dans les rues de la commune, Odyssée et Majumba, Cob Normand et cheval de Trait Boulonnais, ont arpenté les rues et avenues, tractant la carriole, d’une société prestataire de services.

Un capital sympathie énorme

Francis Ruelle, maire, est conquis par le projet. « La municipalité est sensible à toute initiative prônant le développement durable, indiquait lundi le premier magistrat. Et les habitants accueillent l’attelage avec beaucoup de bienveillance. Les automobilistes ne klaxonnent pas, et prennent même le temps d’observer les chevaux. C’est clair : le cheval bénéficie d’un capital sympathie énorme. Les gens ont plaisir à voir passer les attelages. Et pour les employés communaux, il est bien plus agréable de travailler dans ces conditions, plutôt que de courir en permanence après le camion de ramassage ».
Le maire reconnaît néanmoins que la typologie de la cité touristique se prête bien au projet. « Wimereux comprend quelques côtes, mais globalement, nos voies et avenues permettent aux chevaux d’évoluer facilement ». Un peu chauvin, Francis Ruelle a conclu en se réjouissant qu’un Trait Boulonnais participe à la collecte…

Dans l’agglomération boulonnaise, plusieurs communes font de temps à autres appel à la force des chevaux de trait, pour collecter des déchets ou mettre en place des navettes, à l’occasion d’un évènement particulier. Astra Cheval Services avait déjà déployé ses moyens à Hardelot, en avril 2010, dans le cadre d’un ramassage de cartons et de la mise en place de navettes, du centre au site équestre. Si différentes sociétés existent, le but de leurs créateurs est généralement semblable : il s’agit pour ces passionnés de chevaux de revaloriser les races de trait, et de leur octroyer de nouvelles missions, utiles au quotidien de l’homme.

|