Accueil > Actualités > Les meneurs picards socle de l’attelage de haut niveau français.

Actualités

1er août 2014 — par Elisabeth Gillion

Les meneurs picards socle de l’attelage de haut niveau français.

Jeux mondiaux en vue dès fin août pour les 4 chevaux, championnat du monde pour les meneurs à un cheval en septembre et championnat de France pour les autres...

L’attelage français se porte bien, les meneurs à 4 sont nombreux, de plus en plus performants. Parmi eux des Picards brillants, qui en veulent. Stéphane Chouzenoux, champion du monde à 1, chef d’entreprise par ailleurs, a installé ses chevaux depuis deux ans au Haras de Compiègne, Anthony Hordé vit avec ses KWPN dans sa ferme de Domart-sur –la –Luce et Sébastien Vincent, enseigne et dresse toutes sortes de chevaux d’attelage, avec sa compagne Ana Cristman, championne de France solo. Ils vivent à Sacy-le-Grand.

Le travail de fond entamé par la fédération et l’Ifce porte ses fruits ; les stages hivernaux encadrés par le champion du monde Félix Brasseur sont appréciés de tous. Pour la première fois, le pays dispose d’un volant de meneurs impressionnant.
Quelle aventure !
Rien n’est simple pour la compétition de haut niveau car tous nos meneurs sont amateurs et doivent gagner leur vie par ailleurs. Contrairement à certains de leurs concurrents hongrois ou polonais ou hollandais...
Et pourtant l’équipe de France s’est classée 2e lors du dernier CAIO de Samur, qui rassemblait l’élite européenne de la discipline. Et nos meneurs ont montré leur savoir faire au marathon, pour le plus grand plaisir du sélectionneur Quentin Simonnet , qui a déclaré à Cavadeos : « je suis extrêmement content, tous les meneurs se donnent énormèment dans cette folle aventure. » Rappelons qu’il y a 8 places à saisir, 3 pour l’équipe de France, les autres en individuel et que la sélection sera connue en dernière minute, en fonction du menage et de l’état des chevaux. Donc tout le monde est embarqué !

Du côté des paires, il faut saluer la victoire à Saumur de Franck Grimonprez qui s’entraîne à Conty. Avec un nouveau team il réussit un dressage brillant qui le classe 3e, il tient au marathon et râfle ainsi la mise devant des meneurs beaucoup plus expérimentés...

Comme souvent la catégorie Un cheval fait le bonheur des tricolores. Notamment grâce à la Cantilienne Anne-Violaine Brisou qui tourne avec deux attelages, à Saumur, elle a brillé en dressage (47 et 51), elle a gagné le marathon, avant de se placer deux fois sur le podium, à la 2e et à la 3e place, derrière sa compatriote Marion Vignaud. Son compère de Chantilly, Yannick Cherel est 6è. Gageons qu’Anne-Violaine saura faire aussi bien lors des championnats du monde qui auront lieu en Hongrie dans trois mois...

Les poneys ne sont pas en reste. Bien au contraire !
Là encore Saumur fait figure de test grandeur nature.
Et Olivier Thiriez, vétérinaire dans le Soissonnais, prend la tête avec une note de dressage magnifique de 47,79. Il garde la tête du concours après le marathon et finit second, talonné par le meneur de l’Oise Gilles Arriat, dont on ne compte plus les titres de champion de France.

Karine Poentis, elle aussi Cantilienne et déjà titrée au plan national, a fait une belle impression chez les juges de dressage. Forte de cette certitude, elle s’est lancée à vive allure dans le marathon pour l’emporter, mais elle a, hélas, craqué lors de la maniabilité. Dommage !

  • 23 Aoû Du 23 août 2014 au 7 septembre 2014Où ?
    Les meneurs picards socle de l’attelage de haut niveau français.

|