Accueil > Actualités > Musée vivant de l’attelage à Cuts 25/26 mai. Le succès de l’attelage de (...)

Actualités

17 mai 2013 — par Elisabeth Gillion

Musée vivant de l’attelage à Cuts 25/26 mai. Le succès de l’attelage de tradition ne faiblit pas.

Christian et Antoinette de Langlade constituent un musée éphémère des attelages européens anciens. Des voitures restaurées par leur propriétaire ou reconstruites à l’identique, elles s’offrent une vraie compétition en trois temps : présentation, parcours routier et maniabilité. Comme les véhicules actuels. « On remet à l’honneur les voitures de la fin du XIXè et du début du XXè siècole.

Elles représentent des savoir-faire inégalés, des entreprises comme Binder, Muhlbacher, Guiet, Bellevalette étaient copiés partout en Europe, » explique Christian de Langlade.
Il a sélectionné des voitures à 1, 2, 3 et 4 chevaux, des véhicules tirés par des traits, des poneys, des ânes …
Il n’y en a pas deux identiques.
Il en sélectionne 60, pas plus, même si les demandent affluent de toute l’Europe, car Cuts occupe une place particulière dans ce genre de manifestation. Fief du président (et un des fondateurs) de l’association internationale, ancien meneur de haut niveau, érudit en son domaine, il présente des attelages en tandem, à deux –voire trois chevaux parallèles, dits « attelés à l’évêque ». Il y en a pour tous les usages et toutes les bourses, depuis les majestueux coaches aux voitures champêtres en bois et osier. Leurs noms chantent dans la tête : phaëton, berline, dog-cart, coupé de gala, break de chasse …
Pour bien les voir, venez le samedi après-midi lors de la séance de présentation sur le perron du château. Les juges regardent la restauration, l’harmonie entre les costumes et la voiture, la qualité du harnachement et l’état des véhicules.
Le succès de l’attelage de tradition ne faiblit pas. Il a gagné toute l’Europe et Christian de Langlade répond à la demande continue : « l’engouement pour la tradition ne se dément pas, une séance de présentation a rassemblé 22 000 spectateurs l’an dernier en Allemagne, comme celle-ci, la Grande Bretagne met au point un circuit de concours, les sponsors viennent facilement sur un concours et notre site internet reçoit 10 à 12 000 visiteurs par mois. Il faut préciser qu’il n’y a rien à gagner, les meneurs se rassemblent pour le plaisir de montrer des voitures soignées dans une ambiance conviviale ... sans subir les contraintes liées à la compétition. »
Le cadre impressionnant, les concurrents se sentent tout chose devant les juges juchés sur le parvis du château qui domine les douves et les prés encadrés de hêtres pourpres. Avec près de 15 000 personnes qui vont et viennent, pique-niquent et bavardent et prennent des photos à tout va et discutent avec les meneurs prompts à donner une explication à un visiteur passionné. Car les meneurs de tradition sont des savants à l’esprit pratique. Ils mettent la main à la patte. Ils font briller les cuirs et les cuivres, réparent au dernier moment ce qui doit l’être. Dans cette ambiance bon enfant, les exposants sont brocanteurs, fabricants de matériel et de tenues d’équitation ...
Dimanche place au sport, le matin un petit routier au trot à travers la campagne dérouille et met de bonne humeur. Au retour on brique, on soigne les chevaux, on se fait beau pour la maniabilité qui commence devant le château, à partir de 14h et la remise des prix en fin de journée.

www.attelage-cuts.com
www.afa-attelage.org

Voir en ligne : www.attelage-cuts.com

  • 25 Mai Du 25 au 26 mai 2013Où ?
    Musée vivant de l’attelage à Cuts 25/26 mai. Le succès de l’attelage de tradition ne faiblit pas.

|