Accueil > Actualités > Séquence équestre au cirque Jules Verne : Le Centaure en piste 17 & 18 (...)

Actualités

13 mars 2017 — par Elisabeth Gillion

Séquence équestre au cirque Jules Verne : Le Centaure en piste 17 & 18 mars à 20h, la 7è vague submerge le public.

Le théâtre du Centaure propose son nouveau spectacle la 7è vague à Amiens et, comme ils savent si bien le faire, ils interpellent notre société, ses errances, la domination de financiers aussi redoutables qu’élégants, les bizarreries de la Bourse ... Où dans les soubresauts d’un monde en crise, nos cavaliers-centaures ont l’intuition qu’une terrible vague risque d’emporter tout sur son passage. C’est la 7è vague, celle qui nous relie à la nature.

Camille et Manolo viennent régulièrement à Amiens depuis des années proposer leurs spectacles -toujours originaux. Leur style est inégalé, il tient aussi de leur mode de vie nomade. En quête de l’esprit du centaure. Installés dans la région de Marseille ils vivent en famille, en osmose avec leur cavalerie. Toujours prés de leur troupeau. « La nuit on les entend respirer, mâchouiller de la paille ... » raconte Camille. Elle adore se promener debout sur son frison au beau milieu des rues. « Depuis des années nous constatons l’impact de l’apparition du centaure en ville où les gens n’ont plus beaucoup de relations à la nature, à l’animal ... on se retrouve vite suivis par une nuée de gamins ... » ajoute Manolo. Une fois les liens tissés, il travaille avec eux sur la notion de confiance, bien connue des cavaliers. Pour ces enfants des quartiers nord, il a organisé des ateliers d’écriture, de travail d’écurie et de soins aux chevaux, de nettoyage des rues ... pour la foule en général, il a mis sur pied la gigantesque transhumance rassemblant des milliers de chevaux de la montagne vers la ville, une opération spectaculaire qui a lancé « Marseille, capitale de la culture ».

Le Centaure est à la fois homme et cheval. Une créature hydrique, une utopie poétique ? Une simple promesse de rencontre ou un mythe qui n’existe pas ? « Je rêve d’un galop pour ma partie humaine, d’une parole pour ma moitié animale, le centaure espère l’impossible de ces deux forces rassemblées ; il existe à Marseille depuis une vingtaine d’années, » assure Manolo qui tente justement de l’incarner ... comme sa troupe tout entière.

A Amiens, Camille et Manolo présentent deux splendides étalons lusitaniens pleins d’énergie et majestueux, Toshiro et Akira, sur une musique originale de Virgile Abela et un subtil jeu de lumières établi par Bertrand Blayo. Les écrans vidéo sont créés par Camille et Jean-Christophe Aubert. Avec eux règne le mélange des genres et l’ambiance de la 7è vague tient des polars, des films bien noirs, de la projection vidéo, du théâtre et du spectacle de dressage classique. Mine de rien, un travail bien léché, bien maîtrisé. La performance a l’air (a l’art) de se déroule naturellement, sans effort, presque sans y toucher tellement la complicité entre le cavalier et sa monture sont intenses, passionnelles ... Une plongée fantastique, un moment jubilatoire.

www.theatreducentaure.com

reservation@cirquejulesverne.com
03 60 01 02 40.

www.cirquejulesverne.fr

Voir en ligne : www.cirquejulesverne.fr

  • 17 Mar Du 17 au 18 mars 2017Où ?
    Séquence équestre au cirque Jules Verne : Le Centaure en piste 17 & 18 mars à 20h, la 7è vague submerge le public.

|